Mauvais ingrédients (1ère partie)

ingrédien

 

ALCOOL

C’est un solvant qui est souvent associé à des dénaturants, on le retrouve dans beaucoup de nos produits, on distinguera les bons et les mauvais alcools

BONS :

Cetyl alcohol, Acetyl alcohol, Sterol Alcohol,  Stearyl alcohol, Lauryl alcohol, Lanolin alcohol, Stearic alcohol, Behenyl alcohol, Myristil alcohol

MAUVAIS:

Methanol,Ethanol, Propanol ou Isopropyl Alcohol,DSA40, Alcohol denat

DETERGENTS : A PROHIBER

Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate

Il peut être mentionné aussi dans les ingrédients comme « coconut oil » car l’Ammonium Lauryl Sulfate est un dérivé d’un alcool naturel de la noix de coco mais c’est un bluff car il n’a plus rien de naturel justement.

Les SLS comme Sodium-laureth-sulfate ou le sodium-lauryl-sulfate agressifs pour les muqueuses, responsables d’irritations cutanées et allergiques au niveau de la peau, des yeux et de muqueuses

SILICONES : A PROHIBER

Dimethicone, la Cetyl dimethicone copolyol, la Phenyl trimethicone, la Stearyl dimethicone tous les éléments se terminant par thicone, silane ou siloxane

VASELINE: A PROHIBER

 Mineral Oil, Parrafinum Liquidum, Parrafine, Petrolatum

En réalité, les avis sont partagés, certains ( cosmétologues, études …) soutiennent q’elle n’obstrue pas les pores, ni n’empêche la peau de respirer ( comme l’avait déjà fait remarquer quelqu’un sur ce forum, en afrique tout le monde ou presque a de beaux cheveux tout en n’utilisant que de la vaseline donc ….), d’autres (les fabricants de produits naturels, études…)affirment qu’elle dépose un film quasi imperméable (sur la peau qui obstrurait les pores l’asséchant par la même occasion et donc conseille de l’éviter tout simplement , je l’ai mise dans  » à prohiber » mais chacun fera comme il entendra , à savoir que perso j’évite  (moi aussi)

A SAVOIR

Les Huiles Minérales

Les paraffines dérivées du pétrole sont très avantageuses pour l’industrie cosmétique Elles sont à la fois simples à travailler et très bon marché, par contre ces huiles artificielles empêchent la peau de respirer. Ces huiles minérales comme la Paraffinum liquidum sont composées de chaînes d’hydrocarbures qui ne peuvent pas être métabolisées par l’organisme.

L’OMS a prouvé que les huiles minérales peuvent être stockées dans l’organisme et endommager le foie, ou entraîner une inflammation des valvules du cœur (due aux cires de paraffine par exemple). Actuellement, seules quelques huiles minérales et quelques produits pétroliers ont été testés, mais les résultats alarmants devraient d’ores et déjà nous engager à renoncer à ces produits.

Les Huiles et Cires de Silicone

Ces substances entièrement synthétiques, dérivées du silicium et contenant des atomes d’oxygène, sont employées dans une multitude de produits.

La Dimethicone est l’une des matières premières les plus utilisées pour les formules de protection de la peau, de soins capillaires et de rouges à lèvres. On trouve aussi la Cetyl dimethicone copolyol, la Phenyl trimethicone, la Stearyl dimethicone…

Les huiles de silicone sont douces et s’étalent bien sur la peau, encore faut-il qu’elles soient de bonne qualité. Elles sont de loin préférables aux huiles minérales, mais elles ont un grave inconvénient, elles sont très peu biodégradables et nocives pour l’environnement et donc indirectement pour notre santé.Par ailleurs, dans les shampooings, elles auraient tendance à étouffer le cuir chevelu.

Substances obtenues à partir de PEG et de PPG

Elles ont la consistance d’un liquide ou d’une cire. Obtenus à partir de gaz de combat, extrêmement réactifs et particulièrement toxiques

Publicités